Atmosphère « Prohibition »

J’ai 70 ans. Ne voulant pas me faire injecter ce médicament expérimental de toute évidence dangereux, j’ai demandé à un médecin compréhensif une ordonnance préventive pour anticiper un traitement à la maison en cas de contamination. Dans une grande pharmacie parisienne, on m’a demandé à voix basse et en regardant tout autour avec un comportement paranoïaque si je voulais bien payer la totalité sans carte vitale afin que la pharmacie « ne soit pas repérée » (sic) .
J’ai été atteinte par le virus Delta quelques temps aprés. 3 semaines franchement difficiles, mais gérées seule à la maison sans impliquer ni le Samu ni les hôpitaux, grâce à mes bonnes habitudes de médecines alternatives et préventives, et grâce à ces médicaments prescrits, l’Ivermectine et l’Azithromycine.
Je suis atrocement choquée et déprimée par les choix et les actions des milieux médicaux, politiques et médiatiques. J’espère de tout cœur que le vent va tourner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.