Infirmière suspendue

Je travaille dans une petite clinique privée, j’ai 27 ans, j’ai été diplômée en mars 2019.

C’est un métier de passion, je l’ai dans les tripes malgré les difficultés. J’ai travaillé non injectée en secteur Covid (en médecine polyvalente) avec des personnes âgées. Nous étions bien loin de ce que racontaient les médias alarmistes.

Ensuite je me suis dit que l’on ne voyait pas les gens tomber dans la rue ! Les mesures sanitaires internes et gouvernementales devenaient absurdes.

Quand ils ont sorti le dit traitement officiel, je n’y comprenais plus rien. Un vaccin met 10 ans à être développé avant d’être mis sur le marché.

Je suis suspendue depuis le 15 Septembre 2021 refusant l’injonction vaccinale d’un produit dont je ne connaissais absolument rien.

En tant qu’infirmière, c’est mon travail de vérifier les thérapeutiques et les dosages que j’administre aux patients car une erreur peut très vite se retrouver fatale pour la santé et la vie de la personne soignée. J’ai donc évidemment posé beaucoup de questions aux médecins, pharmacien, infirmiers, etc concernant les ingrédients, le mécanisme du médicament dans le corps, les potentiels effets indésirables. Je n’ai pas eu de réponses à mes questions. Et personne n’a su me sortir la notice de ce produit.

J’ai donc appliqué mon principe de précaution. Je n’avais aucune preuve de quoi que ce soit.

Mon conjoint travaille dans le même établissement que moi et est suspendu aussi depuis la même date. Nous ne touchons plus de salaire, pas de chômage, pas de RSA. Nous avons juste le droit de disparaître pour s’être posé quelques questions de base !

J’ai mal à ma France de 2022. Je n’ai pas été impactée par le manque de matériel contrairement à d’autres collègues notamment du public mais trouvez-vous ça normal que l’on reçoive des masques quelques temps après les centres commerciaux ? Trouvez-vous ça normal de travailler avec un sac poubelle en guise de surblouse ? Trouvez-vous ça normal de supprimer des droits à des citoyens français ?

J’ai une grosse pensée amicale pour toutes les personnes qui œuvrent pour la vérité face à cette tyrannie et ceux qui nous soutiennent.

5 réflexions sur “Infirmière suspendue”

    1. Aux armes citoyens , prenez vos fourche , vos couteaux , vos flingues et faisons couler le sang de ces décisionares Assassins . C est dûr je sais mais comme l a si bien écrit A CAMUS  » désormais il ne faudra plus dire cogito ergo sum , mais nous nous révoltons donc nous sommes  » .La conscience et la raison prendront dés lors toute leur forme existancielle .
      a bas la police informatique quand leur proche familier seront touchés à leur tour . Aux armes citoyens patriotes , éliminons cette vermine décisionaire qui ordonne l ‘ assassinat de vos de nos proches , courage sortez de vos campagnes , de vos demeures et faisons payez à ces nauséabondes puanteur à l ‘ aspect humain le prix de leur meurttre camouflés derrière la bien pensence ; cessons d ‘ être châtré et débarassons nous de cette vermine  » diplômé derrière se cache le mal , le satanisme , le crime , le diable , et il existe . Les gilets jaunes oui mais soutenu par une policePAIX , AMOUR, Fraternit& armée , une armée , le temps est venu non de la dicussion mais du sang Sang versé contre des assassins qui agissent en toute impunité PATRIOTES , milaires , policiers , juriste rétabblissons la justice du peuple FRANCAIS immuable et éternelle . Femmes et hommes battons nous et faisons coulez le sang de ces assassins irrespectueux de l ‘ éthique même du bon sens du respect de la vie , nos Anciens et nos enfants. Soyons des FRANCS le monde nous regarde ,  » il y à un pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde . » ch de gaulle . femmes battez vous et poussez vos hommes à n ‘être plus des lâches mais des hommes dignes de vous même ! Sans le courage des femmes les hommes ne sont rien !Amour , PAIX , FRATERNITE , Amour dans les conditions d ‘une jusice rétablie
      par et pour le peuple , vivons en paix dans le souci d ‘ une justice rétabli par et pour la population . A bas les voyous à colle blanc corrompus par l argenr qu ‘ un sang impure abreuve nos sillons !!!!

  1. ma femme est dans la même situation, refus de se faire piquer , sauf qu elle a pu obtenir le rsa et apparemment elle n’est pas la seule !!
    en mai 2022 , ayant été testée positive , elle a pu reprendre son poste à l hopital , pour une durée de 3 mois et 15 jours , tout en conservant ses droits à la cmu , mais mi aout ,elle repartira sous le régime du rsa , à moins que le gouvernement décide une réintégration , car finalement même vaccinée , ses collègues attrapent tous la covid !!!

  2. Merci beaucoup pour votre témoignage, je veux croire en votre réintégration rapidement.
    Ma fille étudiante infirmière a été réquisitionnée au début de la crise sanitaire aux urgences COVID d’un hôpital très renommé de Paris, elle a travaillé en 12h, sans tenue, sans masque, sans gants, sans gel hydro-alcoolique, pour 1€/heure. Je précise que bien qu’exposée, en contact avec les malades elle n’a pas attrapé le SRAS COV.
    Je suis une maman bien malheureuse à cause de l’obligation vaccinale ma fille est infirmière, mon fils Docteur en génétique. Que vont-ils devenir ? Ont-ils seulement un avenir ? Vont-ils survivre à l’injection expérimentale ? Quel cauchemar….

Répondre à MUSTAS Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.