Jeté à la porte !…

Début décembre 2021, je tombe malade de la Covid 19 (variant Delta). J’avais alors 54 ans.
Les symptômes sont assez forts et au bout de quelques jours, très inquiet, je décide de prendre rendez-vous sur Doctolib chez un médecin généraliste. Sur le site de Doctolib, il est précisé que les malades Covid 19 ne doivent pas se rendre en cabinet mais appeler leur médecin traitant, ce que je fais dans un premier temps : la secrétaire me répond qu’il me rappellera… Ce qu’il n’a jamais fait à ce jour !…
Je valide donc mon rendez-vous chez cet autre médecin généraliste.
Je me rends à mon rendez-vous et lorsque j’arrive au cabinet, la porte s’entre-ouvre et la personne de l’accueil me demande le motif de ma visite : je lui réponds « pour la Covid 19 ». Elle me demande de patienter à l’extérieur du cabinet dans le couloir en me donnant une chaise.
Après cinq bonnes minutes d’attente, elle me fait entrer et me guide directement dans le bureau du médecin sans passer par la salle d’attente.
Le médecin me demande le motif de ma visite et je lui réponds de nouveau « pour la Covid19 ». Il me propose alors de faire un test rapide… Je lui réponds alors que j’ai déjà fait un test PCR et lui tends la feuille de résultat du laboratoire. Il la prend et lit le document : « MAIS VOUS ÊTES POSITIF ! » hurle-t-il.
A partir de là la scène est devenue surréaliste : il se lève vivement en hurlant en Espagnol (il me semble, sa langue maternelle donc) et son épouse (assistante du cabinet) entre dans le bureau et se plante devant moi en me demandant d’ajouter sur mon masque chirurgical un deuxième masque, FFP2 cette fois-ci !
Puis, pendant de longues minutes, elle me « gronde » en me disant qu’il ne fallait pas venir, que de toute façon il n’y a pas de traitement disponible et qu’il faut rester à la maison avec une boite de DOLIPRANE. Pendant tout ce temps, impossible d’en placer une…
Pendant ce temps, son mari médecin asperge la totalité de son bureau de gel hydroalcoolique et ouvre toutes les fenêtres de son bureau. Ceci fait, il reste prostré au fond de son bureau près des fenêtres grande ouvertes.
Son épouse finit par se calmer car j’arrive finalement à en placer une en lui disant que c’est un quiproquo et que j’en suis désolé.
Elle me demande alors de rester assis et de ne pas bouger, puis elle sort du bureau.
C’est alors que son mari médecin revient vers moi un peu gêné. Il me parle alors doucement pour me rassurer et m’explique qu’il a eu la Covid 19 et que cela a été dur pour lui.
Dans un réflexe « provocateur » je lui demande comment il s’est soigné…
Sa réponse est extraordinaire : Il m’avoue avoir pris de l’IVERMECTINE et de l’AZITHROMYCINE !
Je n’en reviens pas, mais dans la foulée, je me lance et lui demande : « pouvez-vous me prescrire ce traitement ? »
Sa réponse : « heu… Oui ».
Son épouse revient dans le bureau et discute alors avec son mari médecin toujours dans sa langue natale.
Elle finit par me demander de la suivre, me prend ma carte Vitale et me fait sortir du cabinet en me demandant d’attendre dans le couloir, sans chaise cette fois-ci !
Quinze minutes plus tard, la porte du cabinet s’ouvre de nouveau et l’épouse du médecin apparait avec ma carte Vitale dans une main et deux ordonnances dans l’autre.
Elle me parle alors comme à un enfant avec une voie très douce : « Alors…, voilà deux ordonnances… Vous allez dans une première pharmacie avec la première… Puis dans une deuxième avec la seconde… Et surtout…, vous ne dites pas que vous avez la Covid 19 ! ».
Elle me rend ma carte Vitale et je lui demande alors : « combien je vous dois ? »
Elle me répond : « 35 euros en liquide s’il vous plait »…
Je lui tends la somme et la porte se referme.
Je quitte le bâtiment choqué et me rends dans deux pharmacies différentes pour récupérer mon traitement d’IVERMECTINE et d’AZITHROMYCINE.
Pour terminer mon histoire, qui restera gravée dans ma mémoire à vie, ce rendez-vous a eu lieu une semaine après mon test PCR positif. Pendant ce temps mon épouse, elle aussi atteinte de la Covid 19, nous traitait avec des tisanes ARTEMISIA ANNUA. Je suis donc rentré à la maison avec mes médicaments et, tellement furieux contre la terre entière, je n’ai finalement jamais pris le traitement !
Quelques jours après, les symptômes ont disparu et un test négatif m’a permis de retourner travailler.

Depuis je suis en bonne santé et n’ai pas eu la Covid 19 à nouveau…

2 réflexions sur “Jeté à la porte !…”

  1. Soutien à tout les soignants qui font leur travail sans faire le tri des citoyens et qui respectent les gens! Stop à la dictature, à la chasse aux sorcières, à ceux qui restent debout !

Répondre à Thierry Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.