La chance de l’honnêteté médicale = humaine en désobéissance civile nécessaire à notre vie et survie.

A l’hiver dernier, ma fille de 24 ans, non injectée, a chopé le covid; elle a essayé de se soigner elle-même, pendant une semaine, refusant d’aller chez le médecin qui lui aurait prescrit du doliprane car c’est un jeune toubib qui ne « jure que par le dieu doliprane ». J’ai pu lui réserver un rdv avec un médecin généraliste via soignez-heureux.com; elle a eu un traitement à base d’ivermectine; la fièvre, les douleurs, la fatigue intense se sont estompées en 2 jours, le 4ème jour de traitement elle pétait des flammes et la vie a repris son cours avec entrain et vitalité.
A cette occasion, j’ai eu à mon tour le covid et j’ai eu recours à un med. généraliste de la plate-forme, sans attendre que la maladie s’installe; 2 jours ont suffi pour que tout s’estompe; j’ai suivi le traitement à la lettre. Je ne suis pas injectée non plus.

L’année précédente, en 2020, j’ai eu de véritables symptômes, mon MG m’a dit de rester chez moi, traitement doli et ibu: nausées, perte de poids, maux de gorge et tête intenses: pendant 15 jours 3 semaines (l’horreur)

Donc merci à tous ceux qui ne se sont pas soumis et nous soignent. Attention, prévenance, soutien de leur part dans des situations qu’ils traversent d’abandon, de mise à pied, d’ignominie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.